SATAN M'HABITE & LES AGENTS

Publié le par Fanfreman

Today pour votre amusement EXCLUSSIFSS, rien que pour vous, en avant première, des jeux sur lesquels ravensburger et parker n'ont AUCUN DROIT, des jeux 100% FANF, 100% originaux, qui comme a l'accoutumée (cf. site) sont jouable partout, dans toutes les circonstances, avec vos amis, votre familles et VOTRE SEXE.

image6761.jpg
Au jour d'aujourd'hui (pas la peine de me préciser qu'il s'agit là d'une répétition) le jeu de société c'est le plaisir de la famille retrouvé, du partage, de l'inceste et de la joie de se toucher les parties en riant. Eteignez vos télés débilitantes, déconnectez vous de cet internet masturbatoire, éteignez là votre console mimtemdo, il est temps de retrouver les valeurs saines et le plaisir communautaire, sans cesse renouvelé du jeu de société.

Nous vous proposons ici DEUX JEUX EXCLUSSIFSS retrouvé dans des documents fanfrelandiens datant du bas moyen age.
Trouvant une origine commune flou, ces deux exercices ludiques essentiellement centré sur des jeux dialectiques s'articulent autour d'un même concept, toutefois je les présenterai séparément et comme il se doit pour éviter les amalgames trop souvent fait par les historiens peu besogneux. Ces deux jeux (non homologués par Ravensburger je le répète) sont SATAN M'HABITE et le jeu des AGENTS .


SATAN M'HABITE :
satan.jpg
Comme chacun sait c'est Urbain Grandier, prêtre de son état et partouzeur notoire qui , le 6 mai 1632 s'exclame, non sans humour:

"Satan m'habite"

Ce qui, pour l'époque et pour un homme de foi de surcoît, n'étaient pas vraiment des propos très gemütlich (comme disent nos amis Allemands).
Quelque temps plus tard de petites mégères de nonnes se mettent en tête que l'ami Urbain bien urbain joue le tapin dans les coins et croyez moi il eu été bien vain de croire que ces catins ne voulaient point qu'etre prise sans fin dans leur bain par ce sagouin, ce malandrin coquin aux moeurs de libertin dans un métier qui n'en veut rien.

La fin de l'histoire c'est que l'ami Grandier finit grillé vif comme du pop corn, mais non pas sans avoir auparavant propagé ce jeu dont voici les règles infiniment subtiles et délicates.

Les règles de SATAN M'HABITE:

- Pour pratiquer correctement ce jeu il importe d'être au moins 1 joueur. Trouvez donc 1 joueur et si vous n'en avez pas, devenez le.

- L'objectif blasphématoire de ce petit jeu familial est de procéder à ce qu'il convient d'appeler un jeu de mots "Satan m'habite" étant le plus distingué et reconnu répertorié dans les annales de ce jeu fantastique.
Quelques exemples:

Satan bouche un coin
Satan merde
Satan peut plus
Satan rêve encore
Satan culé


On notera que sur le dernier exemple le mot "culé" transgresse quelque peu les bonnes normes de la langue française, mais comme il est employé afin de provoqué ce qu'il convient de dénommer "le rire" il bénéficie d'une dérogation spéciale, le joueur gagne un bonus de +1 en audace mais ne marque aucun point de score normal.

Pour tout jeu de mot complet, c'est à dire où le mot SATAN est intégralement intégré dans le gag (et pas uniquement sa dernière syllabe) le joueur marque 2 points de score , pour tout gag n'incluant qu'une syllabe (généralement la dernière mais parfois aussi la première) le joueur marque 1 point de score.

Urbain-Grandier.jpgA présent que ces quelques règles de base sont bien assimilées, venons en aux subtilités qui ont fait la réputation de ce jeu en tant que simple divertissement mais aussi en tant que pratique sportive de haut niveau dans les réunions biennales de "jeu de dourak, de paume et de qui pisse le plus loin" à partir de 1658.

Tout d'abord, sachez qu'il n'est pas obligatoire de faire un jeu de mot "après" SATAN, en effet, les joueurs les plus expérimentés pratiquent l'inverse, ce qui est bien plus compliqué et qui, de ce fait, accorde plus de points.
Exemples:

J'ai envi de jouer de la bosSATAN nova
Mes couilles, il me les casSATAN
Encore eut-il fallu qu'il me pousSATAN
Mais quelle grognasSATAN

Vous constaterez que le dernier exemple est quelque peu maladroit puisqu'il ne prend même pas en compte l'intégralité de la première syllabe et se contente du son sifflant du S pour créer le jeu de mot et par extension, le gag afin de mener au rire. Les autres exemples valent 3 points de score, l'exemple biaisé n'en vaut que 2,5.
Dans le cas d'un éventuel jeu de mot PAR L'AVANT englobant intégralement le mot SATAN dans une phrase complexe, le gag pourrait valoir jusqu'à 4 points de score avec un bonus d'1 point d'audace, menant le tout a 5 points acquis d'un seul coup.
Cependant, dans ces cas extrèmement rare, les arbitres font preuve d'une sévérité toute particulière, si le jeu de mot trahit la langue ou est estimé "nul", le joueur peut encourir jusqu'a 3 points de sanction selon les critères suivants:

-1 pour erreur langagière
-1 pour non rire
-1 pour répétition


Ce dernier point de sanction est particulièrement interessant puisque contrairement aux deux autres il s'applique au reste du jeu. Il est en effet strictement interdit de répéter un jeu de mot qui a déjà été dit. C'est pourquoi chaque partie commence par un tirage au sort du joueur qui commencera le jeu (on joue ensuite à tour de rôle) ce tirage s'effectue au choix au pugilat ou au mesurage de sexe (en cas de long clitoris ou de levres vaginales très pendouillantes il arrive que certaines femmes gagnent ce tirage au sort).
La tradition veut que 3 arbitres ne connaissant pas les joueurs, évaluent la partie et notent les jeux de mots avec précision pour sanctionner toute répétition.
A noter qu'il est interdit également d'essayer de placer 2 jeux de mots impliquant Satan dans une seule et même phrase, toute transgression de cette règle se verra sanctionnée par une disqualification immédiate.

Comme vous le devinez il est possible de jouer à autant de joueurs que vous le souhaitez, dans l'ancien temps cette pratique mena à ce que l'on pratique dans des arènes gigantesques pendant des matchs durant parfois des semaines, si ce n'est des mois. Cette pratique portant atteinte aux bonnes moeurs fut interdite par Napoléon 3. A plus de 2 joueurs, la méthode officielle pour déterminer l'ordre des joueurs est l'organisation d'un tournoi de pugilat, comme dans Dragon Ball Z.

Détermination des scores :

En fin de partie les joueurs prennent leur points de score total, les divise par 3, ils ajoutent le nombre total de points d'audace - 4 , le tout multiplié par 7. Les pénalités s'appliquent en dernier, on les multiplie par 7,4 les soustrait au total du score puis le tout est multiplié par 3,14. Les joueurs selectionnent 12 chiffres dans leur score obtenu, les convertissent dans les lettres correspondantes (en tenant compte qu'au delà des 9 premières il faut sacrifier 2 chiffres parmi les 12 pour obtenir la lettre souhaitée, l'un des chiffres représentant les dizaines, l'autres les unités ... par exemple 10 = J , pour obtenir un J il faut un 1 et un 0). Avec les lettres obtenues il est demandé au joueur de former un mot rigolo, le jury évaluera ce petit gag et les lettres (donc chiffres) inutilisés seront additionnés puis retranché au score total déterminé a l'avenant (selon la quantité de rire du jury) face au mot rigolo.
Au final le joueur qui obtient le meilleur score a gagné et en cas d'égalité on organise un pugilat entre les joueurs concernés, s'il y en a plus de 2 on organise un tournoi, LE VAINQUEUR GAGNE (c'est bien connu).


Règles du jeu "LES AGENTS :

Jeu dérivé plus récent et plus simple (parce que taper cet article géant ça commence a m'casser les couilles, les agents use de la même passion des jeux de mots mais ne consiste qu'en un référencement énorme de tous les gags à faire avec le mot AGENT.
mile.jpg
Avant la seconde guerre mondiale il existait dans la bibliothèque Fanfrelandienne un registe du jeu des agents, elle fut détruite par Hitler en personne venu s'allumer une cigarette sur ce monument d'art dégénéré à faire flamber. Une sacré perte pour l'humanité bien qu'aujourd'hui et grâce à de nombreuses aides et témoignages le listing soit à nouveau bien avancé.

Le jeu consiste donc à prendre un bout de papier et à noter tous les jeux de mots pouvant faire office de nom d'agent. Le jeu fut inventé par un certain Bastien de Chrysostome, philosophe et poète atteint de trisomie 21 qui pratiquait son art avec une obcession sans bornes.
Quelques exemples fameux et après j'vais m'chercher une bière et m'taper une queue, parce que bon sang y en à marre quoi.

L'agent Bomber
L'agent Darm
L'agent Tea
L'agent Cultasseur
L'agent AIVUDOTR
L'agent Claude Vandamme
L'agent Cive de porc
L'agent Rêvehencor
L'agent Tenpassketudi
L'agent Croapamézyeu


Voilà bordel de merde. Et sur ces quelques mots d'histoire ludique, j'm'en va m'prendre une bonne biture chez mémé Jocelyne.
Prenez-en d'la graine !

Gomele

Publié dans JEUX

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article