L'APOCALYPSE SELON FAGALOULOU

Publié le par Fanfreman

IMR-2MA deforestation
C'est alors qu'il est occupé, du sommet de son tank hachoir bionic, à déforester la forêt vierge que Fagaloulou Grundelberger tombe par hasard sur un village d'indig... BRRRRRRRRVVVVVVZZZZZZZZZZZTTTTTTTTTRRRRCHHHH … ha … ha bah nan, HA PU RIEN !
Il continue donc sa route en chantant « We'll always love you » de Celine Dion en pensant à Léonardouille de la Caprice, une petite larme perlant à son gros œil brun merde.
AND SUDDENLY!!! La forêt s'arrète, devant lui … A PU !!!

image1A la place y a une autre exploitation de soja comme celle qu'il est en train de creuser, un truc qui mesure des milliards de kilomètres cubiques dans ton fion. En assistant à ça il a d'abord un sentiment de peur ancestrale, puis il se marre et voit arriver le tank hachoir d'un ami à lui bossant dans la compagnie concurrente. En se croisant les deux gars se la top grâce à leurs bras gigantesques puis ils retournent au taf chacun de leur coté.

Fagaloulou opère gaiement son grand massacre de la forêt quand il se rend subitement compte qu'il n'y a plus qu'un bosquet à raser. Il rase donc cette vieille merde verte consciencieusement quand tout à coup le dernier arbre tente de lui adresser la parole.

« S'il te plait Fagaloulou ne me … NAN NANNNNNNNNNN !!! »

BVVVVZZZZZZZZZZRRRRRRRRRTTTT !!! A PU RIEN ! Les machoires du tank hachoir se sont refermées sur la gueule du malheureux dernier arbre de la forêt vierge et Fagaloulou, voyant son taf terminé, se dit qu'il est bien temps de faire une petite pause … ça tombe bien vu qu'il a une violente envie de sep tout à coup.

Il descend donc de son tank, trépignant d'impatience, ouvrant sa braguette en cherchant un arbre sur lequel pisser … mais comme y en a plus il est bien emmerdé.

« Rah merde mais je fais quoi moi maintenant ! »

deforestation-tree-removal-676ee.jpgFagaloulou grimpe alors de nouveau dans la cabine de son tank hachoir et file plusieurs dizaines de kilomètres plus loin jusqu'à l'entrepot de son entreprise, ça fait quand même une sale trotte pendant laquelle il tortille du cul sur son siège tout en traversant le désert dont il est le responsable.

« HA Nééééééééééééé J'EN PEU PUUUU !!! JE VAIS EXPLOSER !!! »

Mais pisse donc dans le désert Fagaloulou !

« HA NANNNNNNNN JE SUIS PUDIIIIIIQUE, y a nulle part où se cacher !!! »

Pisse derrière ton camion !

« HA çA CHAMAIS !!!! CHAMAIS !!! »

Après 1H15 de route, la queue aux berges de l'explosion, Fagaloulou arrive enfin à l'entrepot, mais quelle surprise n'a t'il pas quand il découvre les autres employés en train de gueuler devant les grilles alors qu'il amène le dernier chargement.

« Hé les gars, qu'est-ce qui se passe ici ? » braille t'il du sommet de sa cabine.
« Le patron nous à tous foutu à la porte d'un coup, il revend son stock et le matos de l'usine parce qu'y a plus rien à exploiter ici, c'est fini. »
« Rah mais je m'en tape, j'ai juste besoin de pisser ! »
« Ben pisse derrière ton camion comme tout l'monde ! »
« CHAMAIS ! »

deforestation_940x705.jpgFagaloulou descend et tente de se frayer un chemin parmi les employés en colère pour entrer dans l'entrepot et faire un tour aux gogs. Se mélangeant aux corps hargneux qui l'entoure il souffre de la pression de leurs genoux contre sa vessie aux bord du suicide. La sueur dégouline de son front comme pour compenser le surplus de sauce que contient son corps. Exaspéré il fini par taper ses camarades ouvriers qui finissent par croire qu'il s'en prend à un social traitre planqué parmis eux. Piétinant le fourbe ayant commis le crime de se trouver a ses coté, il tente de se hisser au dessus des grilles de l'usine, les autres manifestants s'imaginent qu'ils tentent un truc et l'aident comme s'il était le messie ou qu'il allait leur ouvrir au nez et à la barbe des gardes qui se trouvent là. Du haut d'un mirador un garde fait feu sur FAG qui se trouve à présent sur la grille, la balle rate et se perd dans la foule dont s'élève un cri d'horreur se changeant rapidement en grondement de colère. La masse qui manifestait pas tout à fait paisiblement mais persque se change alors en horde lapidatrice et s'arme de tout ce qu'elle peut trouver pour défoncer les grilles de l'entrepot. Rapidement les gardes reçoivent l'ordre de tirer à volonté.

Certains des gardes protestent, le chaos s'installe, MUTINERIE.

le-souffle-de-la-revolte-M43194.jpgPendant ce temps Fagaloulou est simplement passé de l'autre coté de la barrière où deux gardes le pressent de ressortir par là d'où il est venu. Il leur explique qu'il a simplement besoin de pisser qu'il veut aller aux chiottes et c'est tout. Mais les gardes ne l'entendent pas de cette oreille, ni une ni deux ils jetent cet homme BOMBE A EAU A PISSE par dessus les grilles, Fag retombe dans la foule et lâche un pet conséquent qui horrifie encore plus les manifestants.

« ILS NOUS LACHENT LES LACRYMO !!! CHARGEZ !!! »

Fag comprend que s'il n'agit pas rapidement, il va juste décéder d'éclatement de la vessie. Il DOIT agir. Alors que les balles fusent et que ses anciens collègues s'écroulent autour de lui, Fag grimpe dans son tank déjà chevauchés par une belle pincée de crétins. Il les renverse d'une manœuvre brutale puis active le hachoir et fonce vers les grilles.

Des dizaines voir des centaines de ses ex camarades regardent son engin foncer tel un bélier vers la grille avec ravissement avant de comprendre qu'ils sont sur son passage et d'ouvrir des yeux horrifié sur leur mort imminente.
FAG les regarde avec une sentiment de … BVVVVVVVVVVRRRRRRRRRRTTTTTTTTTTZZZZZZZZZZZZZZZ PRRRRRRRRRRT SPLOTCH … bah non, il ne les regarde pas … A PU !

zombie_attack.jpgLes grilles valdinguent au milieu des intestins et des membres déchiquetés les gardes terrifiés couvrent le tank de bastos mais rien n'y fait, la machine s'enfoncent sur le terrain comme papa dans maman et à la suite du cheval de Troyes des hordes de manifestants mort vivant chargent à leur tour filant sous les balles gourdin levé en hurlant « LIBERTADE ! » « A BAS LA PROPRIéTé PRIVéE ».
Une balle traverse la vitre de Fag et se heurte a son estomac … la graisse de son obésité biéreuse le protège et fait rebondir la bastos … FAGALOULOU N'A MEME PAS MAL !
Ha mais par contre il en PEU PU !

Il se gare a sa place habituelle alors que derrière lui les combats se poursuivent. Puis il descend de son tank et file vers la porte d'entrée de l'entrepot. Là encore des gardes armés tentent de l'arrêter.

« Ne nous force pas à tirer FAG, nous n'avons rien contre toi ! »
« Ôtez vous de mon chemin tas de fascistes de merde ! FAUT Qu'JE PISSSSSSSSs !!! »

Un gardien plus imposant que les autres émerge derrière ceux qui lui faisaient face et les écarte d'un revers de main comme un minautore écartant des majorettes, c'est Jean-Christophe Müller de Reichstett avec sa coupe au bol blonde de Jackouille la fripouille. Sa taille … 700m, sa force « 1000xl'infini » … il se craque les doigts tout en adressant la parole à Fag.

Beefy-Blonde-Giant.jpg« Fag, je n'ai rien contre toi, je connais ta valeur, soumet toi et nous t'épargneront, regarde autour de toi « Les avares amassent comme s’ils devaient vivre toujours ; les prodigues dissipent comme s’ils allaient mourir. » c'est Aristote qui a dit ça !  »


« Je n'ai pas d'ordres à recevoir de toi Jean Christophe Müller car je suis un libre pensant, « Fais chacun de tes actes comme si c'était le dernier de ta vie.  » c'est Mar-Aurèle qui a dit ça ».

Jean Christophe grommèle puis s'approche, les gardes ont formé un cercle autour des deux béligérants et commencent à prendre des paris avec les stagiaires non rémunérés qui n'ont rien pour parier alors ils font semblant avec des cailloux.
JC abbat son point météore.
« « Tout ce qui paraît au-dessus de tes forces n'est pas forcément impossible ; mais tout ce qui est possible à l'homme ne peut être au-dessus de tes forces.  » ça c'est du Marc-Aurèle !!! SALAUD !!! »

Fag pare son attaque d'une main et dégaine un cran d'arrêt de l'autre.
« « Celui qui peut régner sur la rue règnera un jour sur l’Etat, car toute forme de pouvoir politique et de dictature à ses racines dans la rue.  » Joseph Goebbels ».

62847658.jpgJean Christophe n'a qu'une fraction de seconde pour réagir à cette estoquade tant physique que mentale alors que la dague de Fag s'enfonce dans son entrecotelette de porc. Il tombe au sol en faisant trembler la terre entière alors que les gardes appeurés et les stagiaires tout autour prennent la fuite. La horde lapidatrice à grimpée jusqu'à leur niveau et dévore tous ce qui bouge … sauf FAG et son adversaire qu'ils laissent tranquille histoire que j'ai pas d'autres efforts pourri de mise en scène à faire.
Jean Christophe se vidant de son sang relève deux yeux désespéré sur Fagaloulou et tente de lui dire un truc, mais Fag a pas que ça a foutre alors il lui tranche la gorge … mais bon, trancher la gorge, c'est pas comme au cinoche hein, il plante donc la lame derrière la pomme d'adam, la tourne pour redresser son tranchant vers l'extérieur … Jean Christophe proteste tant bien que mal … un bon coup de genou dans les cotes … TA GUEULE !
Bref, après quand la lame est bien orientée, on pousse et tire et pousse et tire la lame pour couper comme on le fait avec un bon steak jusqu'à c'que la lame ne jaillisse et là tout le sang se déverse d'un coup, surtout si on a placé la lame derrière la jugulaire.

SPLORTCH SPLORTCH SPLORTCH.

Fag d'humeur rigolarde lache alors un petit.
« Oui t'allais dire quoi ? Je t'entends pas »

pro-13.jpgIl enjambe ensuite le corps pour se rendre aux WC alors qu'aux grilles de l'entrepot les forces de l'ordre sont arrivées pour appuyer les gardiens de moins en moins nombreux et qui non seulement succombes aux assauts cannibals des manifestants, mais en plus se font contaminer et deviennent manifestants Marxistes à leur tour.
Fagaloulou prend l'ascensseur et profite d'une douce musique de merde le temps d'arriver à l'étage.

Les portes s'ouvrent sur un chaos total, les derniers employés du secrétariat qui n'aient pas été viré sont en train de plier bagage tant bien que mal au cul du patron appeuré qui leur braille des ordres dessus au coté de ses gardes perso.

« Grouillez vous, l'hélico de secours ne va pas vous attendre ». Il apperçoit alors Fagaloulou s'avançant dans le couloir.

« Mais qui êtes vous !!! Vous venez pour me tuer ? »

Fag lui lance un regard sombre.
« Je suis votre pire cauchemar »

Il tourne dans le couloir vers une porte adjacente, celle des chiottes.
Le patron ne comprend pas vraiment puis fini par reprendre ses aboiements crétins sur ses derniers employés alors qu'ils se dirigent vers l'ascenseur.
« Dépéchez vous, dépéchez vous, ils seront là d'une minute à l'autre. »

q5016d2b7c6f62.jpgLa chasse d'eau retentit … puis après un petit instant un bruit de séchoir à mains se fait entendre dans les chiottes. Le patron balise à mort.
Puis quelques instants plus tard son pire cauchemar ressort des chiottes et se dirige vers l'ascenseur lui aussi. Le patron flippe un max et se précipite dedans avant lui, tentant de lui fermer au nez, mais vu que toute cette scène de stress terrible se passe dans un mouchoir de poche, Fag entre tranquilement dans l'ascenseur.

De la musique de merde retentit alors que le patron observe Fag dans la lueur grésillante du néon de l'ascenseur, ses gardes et grooms n'osent rien dire, ils sont tous terrifié devant Fag qui sourit poliment, soulagé du zgueg.
La voix tremblante le boss finit par demander :
« Vous avez prétendu être mon pire cauchemar … c'est vrai ? »
« Oui »
« C'est peut-être les derniers instants de ma vie … je dois savoir … qu'êtes vous ? »
« JE SUIS …. PAUVRE ... »

Sur ce Fag explose d'un rire gras et les autres gens dans l'ascensseur aussi … LULZ ! TOUT EST BIEN QUI FINIT BIEN !!! LULZ LULZ LULZ !

Publié dans HISTOIRES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

plomberie paris 16eme 01/02/2015 19:00

J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter.
Cordialement